Présentation

  • : Le blog de cliniquesaintaubin.over-blog.com
  • Le blog de cliniquesaintaubin.over-blog.com
  • : Actualités concernant la chirurgie esthétique, la médecine esthétique et la chirurgie capillaire à Toulouse.
  • Contact

Informations Pratiques

PHOTO LOGO

 

CLINIQUE ESTHÉTIQUE SAINT-AUBIN

9, impasse Saint-Aubin

31000 Toulouse

Tél : 05.34.41.87.87

Fax : 05.34.41.87.88

 

cliniquesaintaubin@gmail.com

 

Site internet : www.cliniquesaintaubin.com

 

Suivez-nous !

paste14.png    Logo-Twitter.png.pagespeed.ce._y7M7VKDI1.png   

Rechercher

INFORMATIONS : Prothèses mammaires PIP

La Clinique Esthétique Saint-Aubin vous fournit des informations sur les prothèses de marque PIP :

CLIQUEZ ICI

/ / /

 

 

1.      LA RHINOPLASTIE

2.      LE MENTON

3.      LE LIFTING

 

Les deux interventions peuvent être combinées dans le cadre d’une véritable

 profilo-plastie, qui modifie complètement le profil du patient traité.

 

     1. LA RHINOPLASTIE :

 

« Comme le nez en pleine figure »

 

Au niveau du visage l’intervention la plus fréquente est la rectification du nez ou  rhinoplastie.

 

 

Un nez peut-être trop grand, trop gros, dévié, cassé, trop long, pincé, bossu, tombant …

C’est ainsi qu’il a fait la gloire de Cyrano de Bergerac, mais il peut gâcher une vie en détruisant l’harmonie d’un visage.

 

 

 

Le premier rôle du chirurgien sera d’écouter la plainte du patient et de déterminer ce qu’elle a de légitime, il analysera le défaut et déterminera comment le corriger .

 

 

Selon l’intervention à réaliser une anesthésie générale pourra être nécessaire ainsi qu’un petit séjour en clinique.

Dans les cas où le défaut est minime, l’intervention peut-être réalisée en ambulatoire et sans hospitalisation, le patient peut alors rentrer chez lui le jour même. A la Clinique Saint-Aubin, seuls ces cas peuvent être traités mais les chirurgiens qui interviennent opèrent aussi dans d’autres établissements qui permettent une hospitalisation.
Les cicatrices sont internes donc invisibles.

Dans certains cas il peur être nécessaire de porter un petit  plâtre nasal pendant quelques jours.

 

 

L’amélioration est d’autant plus spectaculaire que l’anomalie était importante au départ.

L’impact psychologique n’est pas négligeable et une véritablement épanouissement peut découler d’une intervention justifiée et bien menée.

 

 

  1. LE MENTON :

 

 

La correction d’anomalies portant sur le menton détermine également des modifications importantes dans le profil de l’individu.

 

 

Il peut s’agir d’une hypertrophie ou d’une hypotrophie  du menton :

 

  • L’hypertrophie, communément appelée, « menton en galoche » se corrige par une légère ablation par voie  intrabuccale de l’excès osseux. Cela ne laisse aucune cicatrice externe et redonne une ligne de profil plus satisfaisante.
  • L’hypotrophie ou menton ravalé, se corrige par la mise en place par voie intrabuccale, d’une petite prothèse  pour redonner au menton le relief qu’il devrait avoir.

 

 

Il s’agit d’une intervention rapide et d’effet spectaculaire qui s’effectue en bloc opératoire en soins externes, sans hospitalisation.

 

 

 

  1. LE LIFTING :

 

Le vieillissement du visage se traduit par un relâchement des tissus cutanés qui tendent à s’affaisser vers le bas du visage. Seule la chirurgie peut corriger cet effet. Elle peut cependant être associée à des techniques d’injections qui souvent retardent le recours à la chirurgie mais ne le remplacent pas.

 

Le lifting consiste à retendre la peau des joues et du cou par une incision faisant le tour de l’oreille et se prolongent en avant dans la zone temporale et en arrière dans la région de la nuque. Les cicatrices sont invisibles car presque toutes cachées par les cheveux.

 

Parallèlement à la remise en tension de la peau, on réalise une remise en tension des systèmes musculo-aponévrotiques de la face.

 

L’intervention peut nécessiter une hospitalisation ou pas, une anesthésie générale ou locale.

On tend de plus en plus à réaliser le lifting en ambulatoire en gardant le patient juste une journée en observation et en le laissant repartir le soir. L’anesthésiste prend en charge le patient depuis le début de la chirurgie jusqu’à son départ chez lui.

 

 

Pendant une bonne semaine, des ecchymoses subsistent au niveau de la face. Il est préférable de prévoir deux ou trois semaines de vacances après l’intervention.

 

Partager cette page

Published by
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog