Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Clinique Esthétique Saint-Aubin à Toulouse
  • Le blog de la Clinique Esthétique Saint-Aubin à Toulouse
  • : La Clinique Esthétique Saint-Aubin est une Installation Autonome de Chirurgie Esthétique. Elle s'est entourée de chirurgiens esthétiques et d'un plateau technique moderne en médecine esthétique. Nous sommes toujours à l'écoute de nos patients et nous essayons de répondre au mieux à leurs attentes.
  • Contact

Informations Pratiques

PHOTO LOGO

 

CLINIQUE ESTHÉTIQUE SAINT-AUBIN

9, impasse Saint-Aubin

31000 Toulouse

Tél : 05.34.41.87.87

Fax : 05.34.41.87.88

 

cliniquesaintaubin@gmail.com

 

Site internet : www.cliniquesaintaubin.com

 

Suivez-nous !

paste14.png    Logo-Twitter.png.pagespeed.ce._y7M7VKDI1.png   

Rechercher

INFORMATIONS : Prothèses mammaires PIP

La Clinique Esthétique Saint-Aubin vous fournit des informations sur les prothèses de marque PIP :

CLIQUEZ ICI

/ / /

MESURE-TOUR-DE-POITRINE.jpg

Qu’est-ce qu’une hypoplasie mammaire ?

 

C’est un volume de seins insuffisant par rapport à la morphologie de la patiente.

 

Cette hypoplasie peut exister :

  • dès l’origine c'est-à-dire depuis la puberté,
  • ou bien apparaître secondairement, à la suite d’un grossesse ou d’une amaigrissement important.

 

De plus elle peut être isolée ou associée à une ptose.

La ptose mammaire est un affaiblissement de la glande et une distension de la peau qui donne un effet de «  poitrine tombante ».

 

Les solutions :

 

La seule solution est chirurgicale : C’est une plastie mammaire d’augmentation qui consiste à corriger le volume jugé insuffisant des seins par la mise en place d’implants (prothèses) derrière la glande mammaire.

 

Les implants :

 

Actuellement tous les implants mammaires utilisés sont composés d’une enveloppe et d’un produit de remplissage.

 

  • L’enveloppe est toujours constituée de silicone élastique (élastomère de silicone)

Elle peut être lisse ou rugueuse (texturée).

  • Les seuls produits de remplissage  autorisés aujourd’hui en  France sont le sérum physiologique et le gel de silicone car ils sont connus et utilisés depuis plus de 40 ans.

 

Au niveau du volume, il existe deux sortes d’implants :

 

  • Les implants pré remplis, lorsque le produit de remplissage a été incorporé en usine (gel de silicone et/ou sérum physiologique)

    Dans ce cas le volume est fixé par la gamme du fabricant

 

  • Les implants gonflables au sérum physiologique qui sont remplis par le chirurgien et dont le volume peur être adapté dans une certaine mesure pendant l’intervention.

 

Chaque chirurgien a ses préférences et ses habitudes opératoires.

 

AVANT L’INTERVENTION :

 

Il est très important que le chirurgien et la patiente prennent le temps de parler longuement de l’intervention.

Le chirurgien doit constater le besoin réel d’augmentation mammaire par rapport à la morphologie générale de la patiente.

Une fois que le principe de l’intervention est posé, il expliquer à la patiente la situation de la prothèse par rapport au muscle. Le choix de la prothèse (type et taille) doit être fait en fonction des désirs de la patiente mais aussi en fonction du contexte anatomique.

La patiente doit pouvoir trouver une réponse à toutes ses interrogations.

La question  de la cicatrice, quasiment invisible, et celle des éventuelles complications, doivent aussi être évoquées.

La consultation se termine par la remise d’un devis en bonne et due forme, point de départ du délai de réflexion de 15 jours minimum.

Parfois des examens complémentaires d’imagerie mammaire peuvent être demandés par le chirurgien (mammographie, échographie).

 

 

Une fois le bilan préopératoire effectué, il faudra voir en consultation l’anesthésiste au moins 48 h avant l’intervention.

A la clinique Saint-Aubin cette intervention est réalisée en ambulatoire, c’est-à-dire que la patiente ressort le jour même.

 

L’INTERVENTION

 

Chaque chirurgien a sa propre technique. La bonne technique est la technique bien maîtrisée et qui peut être adaptée au cas par cas.

L’incision cutanée par laquelle est introduit l’implant peut être située à différents niveaux :

  • Dans le pli sous mammaire
  • Sur l’aréole
  • Dans la région de l’aisselle

 

De même pour la position de l’implant, la loge est aménagée par décollement :

  • Soit derrière la glande mammaire et devant le muscle grand pectoral.
  • Soit derrière la glande mammaire et derrière la, muscle grand pectoral.

Le plus souvent, c’est la première solution qui est privilégiée.

 

En cas de ptose mammaire associée (seins tombants, aréole basse) il est possible d’associer un geste de réduction de l’enveloppe cutanée, ce qui augmente la cicatrice.

 

APRES L’INTERVENTION :

 

Dans les suites opératoires la patiente ressent une forte sensation de tension.
Les suites opératoires peuvent être douloureuses, surtout lorsque l’implant est placé derrière le muscle grand pectoral.

Un traitement antalgique est alors mis en place.

 

Œdème et ecchymoses, ainsi qu’une gêne à l’élévation des bras sont fréquents au début.

 

LE RESULTAT :

 

Le résultat définitif peut être apprécié au bout de trois mois, délai nécessaire à l’assouplissement des seins et à la stabilisation des prothèses.

 

Au-delà de l’amélioration esthétique, le retentissement psychologique est loin d’être négligeable.

 

LA DUREE DE VIE DE L’IMPLANT :

 

La durée de vie d’une prothèse ne peut être garantie . Elle est variable d’une personne à l’autre.

A priori un implant de qualité n’a pas une durée de vie théoriquement limitée, il n’a pas d’échéance au-delà de laquelle le changement d’implant est obligatoire.

Néanmoins une femme porteuse d’implants mammaires est exposée au risque de devoir les remplacer pour maintenir leur effet bénéfique.

 

LE PRIX :

 

La chirurgie d’augmentation mammaire est à visée esthétique et n’est pas prise en charge pas l’Assurance Maladie.

Un devis complet est remis à la patiente, incluant les honoraires du chirurgien, les honoraires de l’anesthésiste et le forfait de salle d’opération.

 

L’intervention coûte généralement entre 3 000 et 3 500€ 

 

LES QUESTIONS CLASSIQUEMENT POSEES :

 

  • L’allaitement :

La mise en place d’implants mammaires derrière la glande mammaire ne semble pas avoir de retentissement sur l’allaitement.

  • Le cancer du sein :

La question est souvent posée de savoir si les prothèses mammaires favorisent l’apparition du cancer du sein.

La relation entre cancer du sein et implants mammaires a été recherchée mais aucun lien entre les deux n’a pu être mis en évidence. La mise en place d’une prothèse mammaire n’augmente en rien, ni ne diminue, le risque de survenue d’un cancer du sein.

 

  • Les implants en silicone :

Il y a eu des controverses sur le gel de silicone que l’on accusait de déclancher certaines maladies auto-immunes chez certaines patientes.

Aujourd’hui, l’ensemble des travaux scientifiques sur ce sujet apporte la preuve qu’il n’y a pas d’augmentation significative de ce risque.

 

  • La surveillance :

Quelle est la surveillance après mise en place d’un  implant mammaire ?

Il est conseillé de se soumettre à des visites post-opératoires en fonction de l’avis du chirurgien. Il n’est pas utile de faire réaliser plus d’examens de surveillance médical que normalement, mais il faut toujours préciser aux médecins la présence des implants.

 

Même si cette intervention ne présente pas un grand nombre de risques, elle conserve, comme toute intervention chirurgicale sa part d’aléas.

Le recours à un chirurgien plasticien qualifié et expérimenté et à une structure de soins adaptée, est indispensable.

La Clinique Esthétique Saint-Aubin permet la réalisation de ces interventions dans les meilleures conditions : un très grand nombre d’augmentations mammaires y sont pratiquées par plusieurs praticiens.

Partager cette page

Repost 0
Published by